A LOVE YOU

affiche a love youFilm de Paul Lefèvre
(Comédie – France – 2015 – 1h30)
Avec: Antoine Gouy, Paul Lefèvre, Fanny Valette …

Suite à une soirée trop arrosée et une nuit inoubliable avec une inconnue, Manu se réveille seul avec un message sur son bras lui donnant rendez-vous à Avignon. Persuadé qu’il s’agit de la femme de sa vie, il est prêt à tout pour la retrouver. Manu embarque, malgré lui, son pote Fred sur la route. Ce qui semblait être une simple virée entre amis va vite tourner à la catastrophe…

« Un sympathique petit road movie entre potes, qui à défaut d’être original reste tout de même plutôt bien écrit et interprété. Premier film de Paul Lefèvre, A Love You devrait vous faire passer un agréable moment de détente, à l’instar d’un Babysitting sorti l’année dernière. Le rire est communicatif donc il n’y a pas de raison de le bouder dans les salles. C’est peut-être parce qu’il ne met pas en vedette des stars sur-médiatisées, ou que l’aspect « premier film » semble lui conférer une certaine honnêteté, que cet A Love You nous est apparu extrêmement sympathique et frais. Car malgré un tournage relativement court et une préparation rigoureuse, le long-métrage de Paul Lefèvre a des allures de film de potes improvisé. Ce qui n’est – et d’autant plus parce qu’il s’agit, donc, du premier long de son auteur – absolument pas le cas. Pourtant, l’on se laisse volontiers prendre au jeu et l’on ne remet jamais en doute les tournures inattendues que prend le scénario. On croit à l’amitié sincère de ce duo qui décide de se lancer dans un road trip au lendemain d’une soirée quelque peu arrosée. Et même si leurs aventures n’ont rien d’original – à une ou deux scènes près- l’on finit par se laisser emporter par la bonne humeur d’un film qui ne cherche pas à révolutionner un genre aussi codifié. Toutefois, alors que les deux complices Paul Lefèvre et Antoine Gouy (son comédien principal l’ayant aidé à définir la dynamique du duo) se revendiquent d’une certaine tradition comique bien ancrée dans notre pays (ils citent La Chèvre notamment), c’est bizarrement davantage de l’autre côté de l’Atlantique qu’il faudra y voir un rapprochement. On pense de toute évidence à Very Bad Trip pour le caractère complètement fantaisiste de la situation de départ ainsi que pour les personnages secondaires déjantés, mais également à Dumb And Dumber dans la structure même du récit. On rit beaucoup, même si la plupart des gags sont ultra convenus, car les deux comédiens, accompagnés par la pétillante Fanny Valette, sont plutôt bons et naturels. Et quelques scènes finissent par emporter l’adhésion, dont un dîner aux chandelles renvoyant à celui du Terminal de Steven Spielberg voire à Tampopo, ou encore une très jolie « vraie fausse mais vraie quand même » déclaration lorsque le personnage de Fanny Valette enlève les lunettes dessinées au marqueur que le personnage de Paul Lefèvre porte depuis le début, métaphore évidente de la recherche de l’amour qui anime tout le long-métrage (des gens qui ne savent pas tout simplement dire « I Love You » comme le titre du film l’indique noir sur blanc). Finalement, ce petit divertissement pourrait bien créer la surprise, à l’instar de Babysitting l’année dernière (tous deux ayant eu le privilège de recevoir le mérité prix spécial du jury à l’Alpe d’Huez). A bonne surprise ! »
Nico – Écran Miroir

Séances

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
samedi 25 juillet à 18h
dimanche 26 juillet à 21h
lundi 27 juillet à 18h

Lamastre (centre culturel & cours de l’école publique)
vendredi 24 juillet à 21h30 (plein air – cours de l’école publique)
dimanche 26 juillet à 21h

Le Chambon de Dornas (plein air – place du village)
mercredi 22 juillet à 21h30

Bande annonce

Laisser votre avis