AU BOUT DU CONTE

affiche au bout du conteFilm de Agnès Jaoui
(Comédie – France – 2013 – 1h52)
Avec : Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Agathe Bonitzer, Benjamin Biolay…

Il était une fois une jeune fille qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin ; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui. Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu. Il était une fois un homme qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire. Au bout du conte est une comédie sentimentale qui distille son humanisme au goutte-à-goutte, entre deux giclées de fiel. Depuis Cuisine et dépendances, la première pièce écrite par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, en passant par Le Goût des autres, leur grand hit au cinéma, la formule reste identique : un portrait de groupe imprégné de l’air du temps. Des milieux sociaux qui se croisent. Des personnages qui disent leurs quatre vérités à d’autres, avant d’être rattrapés par la leur. Que viennent faire les contes de fées dans cette histoire? Ils dessinent un sous-texte, une cartographie imaginaire de l’intrigue. Le merveilleux croise aussi l’un des thèmes d’Au bout du conte : ces croyances, ces aveuglements qui nous guident ou nous piègent. La finesse d’écriture des auteurs, depuis l’origine et jusque dans ce film, consiste à déjouer les apparences, à voir plus loin que les stéréotypes. Ce cinéma reste donc un plaisir de dialogues et d’acteurs, de causticité et de sensibilité. Agnès Jaoui signe son film le plus drôle en actualisant quelques figures des contes de notre enfance. Pour les comédiens, la partition est belle, riche, délicate, en un mot magique. Et, une fois de plus, en grincheux magnifique, Bacri est princier.

Ce film est précédé du court métrage:

HEUREUX ANNIVERSAIRE
Film de Pierre Etaix & Jean-Claude Carrière (Fiction- France – 1962 – 12′ – Noir & blanc)

Elle dresse la table, elle l’attend. C’est leur anniversaire de mariage. De son côté, il achète des fleurs, un cadeau, il se hâte. Mais la ville tout entière, ce jour-là, semble avoir comploté contre ce jour de fête.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
samedi 06 avril à 18h
dimanche 07 avril à 17h
lundi 08 avril à 21h

Lamastre (centre culturel)
samedi 06 avril à 21h
dimanche 07 avril à 17h30

Chalencon (salle polyvalente)
dimanche 07 avril à 20h30

Bande annonce

Laisser votre avis