BELLE ET SÉBASTIEN – L’AVENTURE CONTINUE

Affiche Belle et Sébastien 2Film de Christian Duguay
(Aventure – France – 2015 – 1h37)
Avec: Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Margaux Chatelier, Urbain Cancelier, Thierry Neuvic, Thylane Blondeau …
Film tout public, à voir en famille

Septembre 1945. Au village, on a fêté la fin de la guerre. Sébastien a grandi, il a maintenant 10 ans. Belle et lui attendent impatiemment le retour d’Angelina… Mais Angelina ne revient pas. Elle a disparu dans un accident d’avion au cœur des forêts transalpines. Un homme pourrait les aider à la retrouver. Mais avant de sauver la jeune femme, l’enfant et son chien vont devoir braver mille dangers, traverser mille épreuves et affronter un secret. Un secret qui va changer la vie de Belle et de Sébastien à tout jamais. L’aventure continue…

« Aussi joli que le souvenir des romans de notre enfance, Belle et Sébastien – l’aventure continue, reste dans la lignée du premier opus : sympathique, esthétique et émouvant. Sympathique d’abord car ce deuxième volet s’inscrit dans la volonté de réaliser une trilogie autour d’un jeune garçon que l’on accompagnerait de l’enfance à l’adolescence à la manière d’Harry Potter. On retrouve donc avec plaisir le petit Sébastien, toujours remarquablement interprété par l’adorable Félix Bossuet, ainsi que le grand-père (Tchéky Karyo) et Angelina (Margaux Chatelier) qui l’a élevé comme une mère et qui se trouve ici portée disparue, voire morte. Belle, quant à elle, est particulièrement présente et incarnée dans cet épisode, faisant partie intégrante des personnages, notamment grâce aux nombreuses expressions que le réalisateur Christan Duguay est parvenu à obtenir de la chienne et intégrer dans la mise en scène. […] Il y a aussi un casting impressionnant de nouveaux animaux qui fait son apparition, dressés de main de maître et avec assez de talent pour enrichir la réalisation, notamment à travers une scène d’exode sublime. Esthétique ensuite car dans ce film, mis à part les effets un peu grossiers utilisés pour donner aux protagonistes l’apparence d’être sales, tout est beau ! Les acteurs, les animaux, les décors, les sites naturels… chaque image est une carte postale. Contrairement à l’épisode précédent (réalisé par Nicolas Vanier), ici pas de paysages enneigés mais on retrouve la beauté des rivières et de la montagne en été auxquelles ont été ajoutées falaises et forêt incandescente. Par ailleurs, la présence d’effets spéciaux, remarquables pour ce type de production, contribue à l’évolution de l’aventure : l’enfant a grandi et prend de nouveaux risques, il va plus loin. Ce que l’on perd en naturel, on le récupère ainsi au niveau du scénario dont l’action se trouve enrichie. Un scénario plus étoffé, bien qu’un peu prévisible, mais qu’importe car ce n’est pas tant le suspense que l’émotion que petits et grands attendent de ce genre de film. Pour le coup, celle-ci est au rendez-vous et joue certes sur des cordes classiques des partitions maintes fois entendues mais cela reste efficace. Il est ici question de relations père-fils, de liens de cœur autant que de liens de sang, de l’amitié qui se noue spontanément entre enfants, sans méfiance et sans contrepartie. A l’instar du Petit Prince de Saint Exupéry, cette histoire parle aussi de cette petite voix, de cet instinct, que les enfants entendent et suivent de façon insouciante, parfois même inconsciente, au contraire des adultes qui se laissent assourdir par les contraintes du réel. Les enfants ressentent là ou les adultes raisonnent, sauf César, le grand-père (qui a compris la leçon lors du premier volet). Ce dernier, n’écoutant que son cœur, décide de continuer à chercher Angelina que tout le monde imagine décédée lors du crash d’un avion, permettant ainsi que l’aventure continue…Pour changer un peu des films d’animation qui peuvent, à force, lasser les parents, ce film offre une agréable alternative, surtout si vous avez aimé le premier. Si toutefois, contrairement aux enfants qui seront sans nul doute émus et happés par ce film joliment réalisé, vous n’étiez ni touché, ni intéressé par le scénario, il vous restera toujours le plaisir des yeux … »
Stéphanie – Le Blog du Cinéma

Séances

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
vendredi 18 décembre à 21h
samedi 19 décembre à 18h
dimanche 20 décembre à 20h30

Lamastre (centre multimédia)
samedi 19 décembre à 21h
dimanche 20 décembre à 17h

Bande annonce

Laisser votre avis