BERTHA BOXCAR

affiche Bertha BoxcarFilm de Martin Scorsese
(Drame / thriller – USA – 1973 – 1h28 – V.O.S.T.)
Avec: Barbara Hershey, David Carradine, Barry Primus …
Cycle « mémoire du cinéma – rétrospective Martin Scorsese » en partenariat avec [Les Écrans

Pendant la Grande Dépression dans l’Arkansas, Bertha Thompson, une jeune fille assiste à la mort accidentelle de son père, provoquée par un employeur tyrannique. Seule, sans toit ni travail, elle se retrouve sur les routes et utilise les wagons des trains de marchandise pour se déplacer (d’où son futur surnom de « Boxcar Bertha », fourgon à bestiaux). Elle fait la connaissance de Bill Shelly, un syndicaliste qui va lui transmettre sa révolte. Tous deux deviennent des pilleurs de trains confirmés.

« Deuxième film de Martin Scorsese, Bertha Boxcar fut tourné en 1972 sous la bannière Roger Corman, le mogul du bis qui recrutait des cinéastes wannabe pour réaliser ses films d’exploitation. Le principe était simple : moyennant quelques concessions (des scènes de cul, du sang, des flingues), les jeunes loups d’Hollywood bénéficiaient en retour d’une totale liberté d’action. Et c’est peu dire que Marty fit bon usage de cette liberté. A partir d’un banal récit de couple en cavale, surfant sur le succès de Bonnie et Clyde d’Arthur Penn, le cinéaste lançait sa caméra alerte dans des décors réels, déployait d’infinies pistes formelles, certaines empruntées à la Nouvelle Vague, et jetait les bases de sa future mythologie (gangstérisme, religion, vibration rock et sexualité troublée). Mais la principale attraction du film est bien la Bertha du titre : l’une des seules héroïnes non passives du cinéma de Scorsese, campée par la géniale Barbara Hershey, une pasionaria dont la malice et la sensibilité contrastent avec la fierté autodestructrice de son alter ego masculin (David Carradine). C’est elle, la grande figure de féminité conquérante et libre qui ne cessera d’effrayer les petits machos scorsesiens. »
Romain Blondeau – Les Inrocks

Séances

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
mercredi 18 novembre à 20h30
lundi 23 novembre à 18h

Lamastre (centre multimédia)
mardi 24 novembre à 20h30

Bande annonce

 

 

Laisser votre avis