BLANCHE NUIT

affiche blanche nuitFilm de Fabrice Sébille
(Comédie / policier – France – 2013 – 1h27)
avec: Fabrice Abraham, Delphine Rollin, Arnaud Maillard, François Berléand, Julie Ferrier, Pascal Demolon…

Pauvre Arthur. Devenu policier pour traquer son père démissionnaire, le fameux La Malice, il se retrouve le sous-fifre du commissaire Moulinette (l’excellent Pascal Demolon), un dandy has been et incompétent, sommé par ses supérieurs de clore enfin une affaire. Car cette brigade, composée de quatre membres, a fort à faire avec La Malice, ennemi public numéro 1 insaisissable et le groupe Poing Noir, des artistes décérébrés ultra-gauchistes qui sèment le trouble dans la capitale. Mais l’apparition de Blanche, chanteuse sexy et terroriste à ses heures perdues va offrir à Arthur la possibilité d’infiltrer le collectif. Polar décalé, tourné intégralement en nocturne dans Paris, Blanche Nuit joue la carte du burlesque grand-guignolesque, suranné et « mélancophile ». Malgré un synopsis qui pourrait faire croire à un quelconque sérieux voire à une critique tant soit peu politique, Blanche Nuit évite scrupuleusement d’analyser le spectacle qu’il produit. En lieu et place, le film déroule un univers loufoque, référencé et non exempt d’un certain charme. La Malice survolant Paris de son rire sardonique rend hommage aux films noirs dans la droite ligne de Fantômas, Blanche vampe son monde à la manière d’une Gilda modernisée quant au choix d’un tournage exclusivement nocturne, il accouche d’une ambiance singulière, lorgnant vers le polar américain des années 1950. On imagine aisément comment Fabrice Sébille, cinéphile avoué, a dû jubiler en réalisant son premier film, qu’il nous a fait le plaisir de nous faire découvrir en avant première il y a un mois, en présence d’une partie de l’équipe du film. Blanche nuit est une comédie absurde à très petits moyens qui rend hommage au cinéma français des années 1960-1970 avec une bonne humeur, une énergie et une créativité loufoque des plus sympathiques.

Séance:

Vernoux en Vivarais (salle Louis Nodon)
vendredi 17 mai à 21h
samedi 18 mai à 18h
lundi 20 mai à 18h

Bande annonce

Laisser votre avis