COTTON CLUB

affiche Cotton clubFilm de Francis Ford Coppola
(Drame / musical – U.S.A – 1985 – 2h10 – V.O.S.T.)
Avec: Richard Gere, Gregory Hines, Diane Lane …
Film présenté dans le cadre de l’Ardèche Swing Festival de Chalencon

1919. La prohibition a engendré une vague de violence qui déferle sur l’Amérique. A New York, au célèbre cabaret « Cotton Club », la pègre, les politiciens et les stars du moment goûtent les plaisirs interdits. Un danseur noir et un trompettiste blanc sont emportés dans une tourmente où l’amour et l’ambition se jouent au rythme des claquettes, du jazz… et des mitraillettes.

« Le Cotton Club était cette légendaire boîte de jazz située en plein coeur de Harlem, où des artistes noirs dansaient et chantaient pour un public exclusivement blanc. C’est là que Duke Ellington, entre autres, connut la célébrité. Le décor idéal pour une chronique mitraillettes et paillettes où Coppola entrecroise sur sept années (des roaring twenties à la Grande Dépression) les destins d’un cornettiste blanc, Dixie Dwyer (Richard Gere, parfait en simili-Clark Gable et qui joue lui-même du cornet), et d’un danseur de claquettes noir, Sandman Williams (le trépidant Gregory Hines). En gravitant autour de ce club où James Cagney, Lucky Luciano et Charlie Chaplin cohabitaient le temps d’un soir, les deux hommes connaîtront la violence, l’amour et la gloire. Dixie, sauveur malgré lui d’un gangster sanguinaire, aura du mal à sortir du milieu. Son salut viendra des studios de cinéma, où on peut jouer au caïd pour de faux. Sandy essuiera les humiliations raciales avant de mettre le public à ses pieds de tap dancer. Coppola filme les effusions de sang comme des ballets et les chorégraphies comme des explosions de rage. L’ambition de reconstitution et le parti pris esthétique freinent un peu le lyrisme de certaines scènes. D’autres brûlent du feu sacré des Parrain. »
Guillemette Odicino – Télérama

Séance

Chalencon (salle polyvalente)
samedi 07 juin à 20h30

Bande annonce

Laisser votre avis