FATIMA

affiche FatimaFilm de Philippe Faucon
(Drame – France – 2015 – 1h19 – VOST)
Avec: Soria Zeroual, Zita Hanrot, Kenza Noah Aïche …

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans leurs rapports quotidiens. Toutes deux sont sa fierté, son moteur, son inquiétude aussi. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima fait des ménages. Un jour, elle fait une chute. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu’elle n’a pas pu dire jusque-là en français à ses filles.

« Il y a trois ans, La Désintégration racontait comment de jeunes Français de confession musulmane pouvaient, à force d’être rejetés par la société dans laquelle ils avaient grandi, basculer dans le fanatisme religieux et le terrorisme. Une fiction devenue triste réalité en janvier dernier… L’échec de l’intégration serait-il donc une fatalité ? Pas forcément, répond Philippe Faucon dans son nouveau film tourné dans la banlieue de Lyon. Fatima est le portrait d’une femme de ménage d’origine marocaine, prête à tous les sacrifices pour offrir à ses filles les études dont elle a été privée. Une chronique aussi solaire et tendre que La Désintégration était sombre et âpre… Le réalisateur connaît trop bien les cités dites «sensibles» et le sort réservé à la communauté maghrébine pour verser dans un optimisme béat. Dans Fatima, une propriétaire prétexte un problème de clés pour ne pas faire visiter son appartement à deux jeunes filles arabes. Et une grande bourgeoise laisse traîner de l’argent pour tester l’honnêteté de son employée de maison… Scènes glaçantes qui rappellent le racisme subi au quotidien par nombre de minorités dans la France où Marine Le Pen progresse. Fatima, quadragénaire née au bled, fait partie de ces individus «invisibles» que la société ignore, alors qu’ils lui sont indispensables. Les cadres épurés du cinéaste, son utilisation de la profondeur de champ soulignent la solitude de cette mère courage, écartée du monde en raison de son foulard, de son travail ingrat qui la contraint à vivre en horaires décalés. Et surtout de son ignorance du français. Comment Fatima pourra-t-elle surmonter la barrière d’une langue qui, en plus de l’handicaper dans sa vie quotidienne, la coupe de ses propres enfants ? Comment va-t-elle trouver les mots pour expliquer à sa cadette, collégienne en rupture, qu’elle comprend sa colère d’adolescente, humiliée d’avoir une mère qui «lave la merde des autres» ? C’est l’enjeu dramatique de ce mélo social débarrassé de tout pathos, où la gravité n’exclut pas l’humour : euphorisantes scènes de drague entre ados, où Philippe Faucon rappelle qu’il est l’un des cinéastes les plus doués pour saisir la fougue et les indécisions de la jeunesse. Du beau visage las de Soria Zeroual, superbe interprète de Fatima, émanent une délicatesse, une humanité qui illuminent le film. Philippe Faucon a rarement filmé ses personnages avec une telle douceur. Une telle admiration… »
Samuel Douhaire – Télérama

Ce film est précédé du court métrage
AÏSSA
Film de Clément Tréhin-Lalanne
(Fiction – France – 2014 – 08’15)

Aïssa est congolaise. Elle est en situation irrégulière sur le territoire français. Elle dit avoir moins de dix-huit ans, mais les autorités la croient majeure. Afin de déterminer si elle est expulsable, un médecin va examiner son anatomie.

Séances

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
samedi 07 novembre à 21h
dimanche 08 novembre à 17h
lundi 09 novembre à 20h30

Lamastre (centre multimédia)
jeudi 05 novembre à 20h30
vendredi 06 novembre à 21h

Bande annonce

Laisser votre avis