HEIDI

affiche-heidi

Film de Alain Gsponer
(Aventure – Allemagne, Suisse – 2016 – 1h46)
Avec Anuk Steffen, Bruno Ganz, Isabelle Ottmann…
Film tout public à voir en famille

SYNOPSIS

Heidi, une jeune orpheline, part vivre chez son grand-père dans les montagnes des Alpes suisses. D’abord effrayée par ce vieil homme solitaire, elle apprend vite à l’aimer et découvre la beauté des alpages avec Peter, son nouvel ami. Mais la tante d’Heidi, estimant qu’il ne s’agit pas là d’une éducation convenable, place la fillette dans une riche famille de la ville. Heidi va-t-elle supporter cette vie, loin de la montagne et de son grand-père ?

CRITIQUE

« Patrimoine littéraire suisse depuis 1880, les aventures de Heidi ont touché le cœur de plusieurs générations d’enfants. Que ce soit par le biais des romans de l’auteur suisse Johanna Spyri, des adaptations cinématographiques ou de l’anime culte des années 1970. Aujourd’hui, Heidi est porté à l’écran dans une nouvelle production suisse-allemande soucieuse de revenir aux sources de cette histoire inoubliable et universelle.
La jeune Heidi (Anuk Steffen) vit avec sa tante Dete depuis la mort de ses parents, quand cette dernière trouve un emploi à Francfort. Ne pouvant emmener la fillette, Dete la confie au grand-père de celle-ci, qui habite dans les montagnes des Alpes suisses. Mais ce vieil homme solitaire, craint des villageois, ne veut pas d’elle. Heidi s’impose pourtant petit à petit, gagnant le cœur de Grand-père (Bruno Ganz). Tandis qu’Heidi a découvert les joies de vivre au grand air auprès de son ami le chevrier Peter, sa tante trouve un nouveau foyer à la fillette, où elle pourra prétendre à une meilleure éducation. Elle l’emmène de force à Francfort, où elle tiendra compagnie à Clara, une jeune paralysée. Mais Heidi a le mal des alpages.
En 1937, la jeune Shirley Temple incarne la fillette des montagnes dans une adaptation tournée pour le compte de la 20th Century Fox. L’enfant star, qui en est à son dix-septième film alors qu’elle n’a que 9 ans, tourne sous la houlette d’un maître de l’âge d’or hollywoodien, Allan Dwan, réalisateur notamment du célèbre Robin des Bois (1922). Après quelques premiers longs-métrages, le réalisateur italien Luigi Comencini (le grand embouteillage) réalise en 1952 une adaptation des aventures de la petite fille des montagnes. Son film devient un classique du patrimoine cinématographique suisse. Heidi y est interprétée par la jeune Elsbeth Sigmund et le grand-père par Heinrich Gretler. Mais la version que la plupart des trentenaires connaissent sans doute le mieux est celle, en 1974, d’Isao Takahata. Le réalisateur du Tombeau des lucioles) met en scène la série télévisée d’animation japonaise « Heidi, fille des Alpes ». Le layout de cet anime, qui compte 52 épisodes de 24 minutes, est assuré par Hayao Miyazaki. Il est diffusé sur TF1 à partir de 1981 et a bercé l’enfance de toute une génération. On se souvient notamment de la chanson de Gitti & Erika. La dernière adaptation suisse d’Heidi datant des années 1950, l’équipe à l’origine de ce nouveau film avait la volonté d’offrir au public un nouveau classique appelé à être vu pendant de nombreuses années. La fidélité aux romans était donc le maître mot. Le long-métrage a été tourné dans le dialecte suisse allemand pour être au plus près de l’histoire d’origine. Anuk Steffen, la jeune actrice qui joue l’héroïne a été choisie pour son énergie – palpable à l’écran – mais aussi parce qu’elle parlait le dialecte usuel du canton des Grisons. Bruno Ganz, acteur suisse d’envergure internationale […], s’avère une incarnation idéale du vieux montagnard bourru, qui retrouve une certaine joie de vivre au contact d’une fillette optimiste se battant contre les conventions. Parfois drôle, souvent touchant et toujours enthousiasmant, ce conte familial à la mise en scène soignée offre en outre un véritable voyage dans le temps. Un soin tout particulier ayant été apporté aux décors, costumes et maquillages.
Direct Matin

SÉANCES

Vernoux (espace Louis Nodon)
mer. 02/03 – 15h
sam. 05/03 – 16h (ciné-goûter)
dim. 06/03 – 11h
Lamastre (centre multimédia)
sam. 05/03 – 18h
dim. 06/03 – 17h

BANDE ANNONCE

Laisser votre avis