KUNG FU PANDA 3

affiche-kung-fu-panda-3Film de  Jennifer Yuh, Alessandro Carloni
Animation – USA, Chine – 2016 – 1h35 – VF
Avec les voix de Manu Payet, Pierre Arditi, Alison Wheeler
A partir de 5 ans – 2D et 3D

Animation véloce (les « visages » sont de plus en plus expressifs), combats saisissants, personnages secondaires emballants (…), dialogues brillants… Il y en a pour tous les goûts, pour grands et petits, et le scénario glisse mine de rien un message de bon aloi sur la différence et la force des faibles. 
Première

Les nouvelles aventures de Po sont toujours aussi drôles, appétissantes et variées…  
20 Minutes

SYNOPSIS

Po avait toujours cru son père panda disparu, mais le voilà qui réapparaît ! Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au village secret des pandas. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus déjantés les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kaï décide de s’attaquer aux plus grands maîtres du kung-fu à travers toute la Chine, Po va devoir réussir l’impossible : transformer une horde de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung Fu Pandas !

CRITIQUE

Un troisième volet très réussi pour la saga Dreamworks qui plonge au cœur du kung fu et des origines de son héros. Entre burlesque et références, Po le panda nous convainc.

En 2008, le monde découvrait Po. Un panda gourmand, fan de kung fu. Et dans la foulée, le monde découvrait que l’habit ne fait pas toujours le moine, ou plus exactement que les abdos ne faisaient pas forcément les maîtres de kung fu. Po devenait le guerrier dragon, prenant sa place au sein des meilleurs de ses pairs. Trois ans plus tard, le héros atypique revenait, pour mieux plonger au cœur de ses origines. Rappelons tout de même que son père est une oie.

Mais la question n’avait pas été réglée, et c’est tout l’enjeu de ce Kung Fu Panda 3, qui met Po face à ses gènes avec la réapparition de son père biologique. Face à une menace venue d’un monde de purs arts martiaux en la personne de Kaï, il va devoir transformer les pacifiques et rigolards pandas en guerriers…

Au vu du dernier épisode, un rien en dessous du premier volet, on se disait que la saga Kung Fu Panda aurait du mal à garder le punch qu’elle promettait. Et très heureusement, c’était faux. Ce troisième volet le prouve et ce n’est pas nos zygomatiques qui s’en plaindront. Kung Fu Panda se paye le luxe de jouer du burlesque et de la référence, et c’est une réussite. Portés par une énergie toute martiale, les personnages se vannent et sont très conscients de leurs failles, ce qui les rend d’autant plus drôles.

Ce troisième volet est en plus particulièrement réussi d’un point de vue esthétique. Parfois poétique même, il multiplie les univers et les styles : la ville de Po et la vallée des pandas sont bien différentes, mais toutes aussi belles. Tantôt drôle, tantôt touchant, ce film est une vraie réussite !
Bande à Part

SÉANCES

Aucune séance trouvée.

 

BANDE ANNONCE

Laisser votre avis