LE DESERT DES TARTARES

Affiche Le desert des TartaresFilm de Valerio Zurlini
(Drame / historique – Allemagne / France / Italie – 1976 – 2h18)
Avec: Vittorio Gassman, Giuliano Gemma, Helmut Griem, Philippe Noiret…
Film programmé dans le cadre de notre cycle « mémoire du cinéma », en partenariat avec [Les Écrans

An 1900 aux confins d’un empire de l’Europe Centrale. Le jeune lieutenant Drogo vient de sortir de l’école militaire et se voit affecter à la forteresse de Bastiano, poste avancé de l’Empire aux bords d’une immense étendue aride : le désert des Tartares. Ces derniers, selon la légende seraient passés par là il y a très longtemps. Drogo est présenté aux officiers de la garnison. Le colonel Filimore (Vittorio Gassman), le commandant Mattis (Giuliano Gemma), le capitaine Hortiz (Max Von Sydow), le lieutenant Amerling (Laurent Terzieff), le vieux colonel Nathanson (Fernando Rey) figé dans un corset de fer, le lieutenant Siméon (Helmut Griem) et le médecin-major Rovine (Jean-louis Trintignant). Le règlement militaire de style allemand est observé avec une discipline d’acier. Le sergent major Tronk (Francisco Rabal) en est la vivante incarnation. Le premier réflexe de Drogo est de fuir ce monde absurde. Le commandant Mattis lui conseille d’attendre quatre mois. Délai fatal car il n’en faut pas plus pour que le jeune officier se laisse envoûter à son tour par le maléfice d’une forteresse, refuge des derniers représentants d’une caste d’aristocrates qui se sait condamnée et voudrait mourir en beauté devant l’ennemi tant espéré. Hormis une reconnaissance de frontière sur les sommets voisins – opération qui coûte la vie à Amerling – rien ne se passe. Drogo revenu à la ville pour y accompagner le corps de son ami, se voit refuser la demande d’une nouvelle affectation présentée au Général (Philippe Noiret). A son retour à Bastiano, un fait nouveau, pourtant, l’y attend. Grâce à des jumelles puissantes qu’il est le seul à posséder, Siméon promu capitaine, a découvert qu’une piste se construit dans le désert dans le but évident d’amener l’artillerie lourde seule capable de réduire la forteresse. Drogo promet de garder le secret. D’autres semblent être au courant mais se taisent. Le drame se précipite.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
samedi 28 septembre à 21h
lundi 30 septembre à 18h

Lamastre (centre culturel)
mardi 01 octobre à 21h

Bande annonce

Laisser votre avis