LE GRAND RETOURNEMENT

affiche le grand retournementFilm de Gérard Mordillat
(Comédie dramatique – France – 2013 – 1h17)
Avec : Jacques Weber, François Morel, Edouard Baer …

C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques. C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière… Brillant et cynique témoin de la dernière crise économique, Le Grand Retournement est un pied-de-nez à tous ceux qui sous estiment la portée du cinéma. La crise financière qui ébranla le monde ces dernières années fut l’occasion pour de nombreux cinéastes de rendre compte de l’ampleur du phénomène, ainsi que ses implications sous-jacentes. De cette situation aberrante, Frédéric Lordon, directeur de recherche au CNRS, collaborateur du Monde diplomatique et membre du collectif des «Économistes atterrés », tira la pièce « D’un retournement l’autre – Comédie sérieuse sur la crise financière ». Adapté au cinéma par Gérard Mordillat, Le grand retournement est un exercice de style sans nul autre pareil. Porté par des dialogues d’une subtilité et d’une acuité rares, le long-métrage est une envolée ludique à l’usage des néophytes que nous sommes -presque tous-. Déclamées en alexandrins, les joutes verbales auxquelles se livrent les personnages du film sont les parfaits parangons des soubresauts d’un système à l’agonie. Fable pédagogique et pamphlet cynique, Le grand retournement est une merveille d’élégance et de légèreté. Malgré un sujet complexe et un traitement tout aussi abscons, le long-métrage s’en tire avec maestria. Un bijou tout en finesse et en alexandrins.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
samedi 06 avril à 21h
lundi 08 avril à 18h

Lamastre (centre culturel)
vendredi 05 avril à 21h (projection suivie d’un débat animé par Jacky Blanc de la NEF)
mardi 09 avril à 21h

Bande annonce

Laisser votre avis