LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ

affiche le monde fantastique d'ozFilm de Sam Raimi
(Aventure / Fantastique – USA – 2013 – 2h07 – V.F. – 2D & 3D)
Avec : James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz…
Film tout public à partir de 6 ans

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences… Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ? Au sortir du Monde fantastique d’Oz, on n’est pas sûr de ce que l’on a vu. C’est le meilleur compliment à faire à ce prequel du Magicien d’Oz, au livre pour enfants de L. Frank Baum comme à sa célèbre adaptation filmée avec Judy Garland (1939). Ou comment un miteux prestidigitateur de cirque s’échoue dans un monde de magie et de monstres pour y être accueilli en messie. Pour sauver le Pays d’Oz et ses habitants, il mettra au point un ultime tour de passe-passe. C’est aussi la tâche de Sam Raimi, les manches pleines de surprises. Il renoue avec l’art forain qu’était le cinéma à ses origines. Des prémices auxquels il rend hommage dans un dénouement qui sonne comme une mise en abyme malicieuse de l’illusion cinématographique. Car le devenir évangile du film (bonne parole, mort et résurrection du héros) y est perturbé par un éloge au cinéma d’autant plus passionnant qu’il interroge et juxtapose son passé et son présent : passant du noir et blanc à la couleur pimpante, du format carré au Cinémascope, le film rend hommage à la version de 1939 mais intègre la 3D, finaude et convaincante, assumée dans sa dimension foraine des origines. Un prequel farfelu et enchanteur du Magicien d’Oz par le réalisateur d’Evil Dead: force est de reconnaître que le résultat est plaisant, enlevé, et féérique.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
mercredi 24 avril à 16h (3D)
samedi 27 avril à 18h (3D)
lundi 29 avril à 18h (2D)
mercredi 01 mai à 14h (3D)
samedi 04 mai à 15h (2D)

Lamastre (centre culturel)
jeudi 25 avril à 15h (2D) (ciné-goûter)
dimanche 28 avril à 17h30 (2D)
mercredi 01 mai à 15h (2D)

Chalencon (salle polyvalente)

dimanche 05 mai à 17h30 (2D)

Bande annonce

Laisser votre avis