LES JOURS COMPTÉS (I GIORNI CONTATI)

affiche Les jours comptésFilm de Elio Petri
(Drame -Italie – 1962 – 1h39 – V.O.S.T.)
Avec : Salvo Randone, Franco Sportelli, Regina Bianchi …
Séance unique à Vernoux vendredi 05 avril à 18h, en partenariat avec le Comité de jumelage Vernoux (France) – Baschi (Italie)

Du cinéaste Elio Petri, on a vu l’année passée, lors de notre cycle « mémoire du cinéma », le film La classe ouvrière va au paradis, qui lui valut, en 1972, la Palme d’or à Cannes. Les Jours comptés, son deuxième long métrage, réalisé au début des années 1960, est une superbe découverte. L’histoire de Cesare, petit homme fatigué, un de ces attachants sans-grade qui peuplaient alors le cinéma italien. Un homme seul, vieillissant, face au reste du monde. Interprété tout en retenue par Salvo Randone, ce plombier romain quinquagénaire assiste, un jour, dans un tram, à la mort inopinée d’un inconnu. Choc existentiel : va-t-il, lui aussi, s’effacer sans laisser aucune trace ? Combien de temps lui reste-t-il ? Cesare ressent tout à coup l’urgence de changer de destin. Il arrête de travailler, vagabonde au hasard de terrains vagues en musées, d’anciennes amours fanées en vieux copains aussi usés que lui. Rien n’y fait, il est seul, et perdu, et vain. Fourmi parmi les fourmis, dans une ville immense et fiévreuse qu’Elio Petri filme en toute liberté. Rome est présente à chaque plan, dans sa misère et son arrogance, son appétit féroce de modernité. Cinéaste très engagé, Petri fait du petit plombier le guide tragi-comique d’une Italie dure et éprouvée, en pleine mutation. Même si l’influence néoréaliste est présente dans chaque dialogue, dans chaque étape de cette quête sociale et humaine, le film se déploie, rencontre après rencontre, comme un conte philosophique, sur des questions vertigineuses : la valeur de l’existence, le rapport au temps et à la mort. Dans le film, Cesare a 53 ans quand il découvre avec angoisse qu’il n’est pas éternel. L’âge d’Elio Petri lorsqu’il disparut, le 10 novembre 1982.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
vendredi 05 avril à 18h

Bande annonce

Laisser votre avis