LOULOU – L’INCROYABLE SECRET

affiche LoulouFilm de Éric Omond & Grégoire Solotareff
(Animation – France – 2013 – 1h20)
Film tout public, à partir de 6 ans

Loulou est un loup. Tom est un lapin. Étonnamment, Loulou et Tom sont inséparables depuis leur tendre enfance. Aujourd’hui adolescents, ils se la coulent douce au Pays des Lapins. Mais Loulou qui se croyait orphelin apprend d’une bohémienne que sa mère est vivante. Les deux amis partent alors à sa recherche dans la principauté de Wolfenberg, le Pays des Loups. Ils arrivent en plein Festival de Carne, rendez-vous annuel des plus grands carnassiers du monde. L’amitié de Loulou et Tom survivra-t-elle dans ce pays où les herbivores finissent esclaves ou au menu du jour ? Quel incroyable secret entoure la naissance de Loulou ?

« Personne n’a oublié Loulou, le doux loup rigolo des livres pour enfants et de quelques courts métrages d’animation. Museau allongé, grandes oreilles expressives : on reconnaît le dessin poétique, un rien tremblé, de l’auteur Grégoire Solotareff au premier regard. Son Loulou semblait avoir été inventé rien que pour apaiser les terreurs nocturnes des petits. Pensez donc : bébé orphelin élevé par des lapins, jeune carnivore qui s’ignore, prédateur non pratiquant… L’anti grand méchant loup parfait… La nouveauté, c’est qu’il a grandi. A tous points de vue. D’abord, c’est la première fois qu’il fait l’objet d’un long métrage, joliment bien troussé. Et puis, il est devenu ado : toujours naïf et végétarien, mais désormais moins rond, plus dégingandé, (presque) prêt à affronter la vie, et la vérité sur ses origines. Le voilà, « l’incroyable secret ». Au cours d’une très belle scène au fond d’une forêt rousse, une étrange sorcière, mi-gitane, mi-corneille, lui révèle l’identité de sa mère, une authentique princesse. Avec son vieux copain lapin, Loulou s’en va donc enquêter dans la principauté de Wolfenberg, le pays des Loups, les vrais, ceux qui aiment la chasse, la bidoche et méprisent ces gringalets d’herbivores. Justement, ils sont tous là, réunis pour une grande fête annuelle : le « festival de Carnes »… La découverte de ce fief orgueilleux perché tout en haut d’une montagne est un ravissement. Visuellement, ce mélange de ville médiévale et de palais fantaisiste (tendance Louis II de Bavière) ne cesse de réserver des surprises : devantures tarabiscotées, jardins luxuriants, terrasses vertigineuses. Alors que dans les rues tortueuses s’agite une foule de personnages pittoresques : une aubergiste à tête de cochon, des fouines policières, un prince-loup cruel et une belle renarde fatale… Ce monde est très hiérarchisé : en haut, l’aristocratie carnivore et prédatrice. En bas, les larbins et les proies : l’occasion, pour le réalisateur et ses scénaristes (Jean-Luc Fromental et Grégoire Solotareff lui-même), d’épingler toutes les formes de racisme, de préjugés et d’inégalités sociales. (…) Loulou se concentre avec tact et pertinence sur les mutations de l’adolescence, la découverte du monde bizarre des adultes, la quête d’une identité. Mais, parce que c’est, aussi, un dessin animé d’aventure, il multiplie les péripéties et les rebondissements, dans le sillage d’une joyeuse bande d’atypiques Robins des bois, résistant, encore et toujours, aux méfaits des grands méchants loups. »
Cécile Mury – Télérama

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
mercredi 01 janvier à 17h
samedi 04 janvier à 15h

Lamastre (centre culturel)
jeudi 02 janvier à 15h
vendredi 03 janvier à 17h

Chalencon (salle polyvalente)
dimanche 05 janvier à 17h30

Bande annonce

Laisser votre avis