MA MAMAN EST EN AMÉRIQUE, ELLE A RENCONTRÉ BUFFALO BILL

affiche ma maman est en amériqueFilm de Marc Boreal & Thibaut Chatel
(Animation – France – 2013 – 1h15)
Film tout public, à partir de 6 ans

Une petite ville de province. Les années 70. Jean a 6 ans, il fait sa rentrée à la grande école. Quand la maîtresse demande à chaque enfant la profession de son père et de sa mère, Jean réalise qu’il n’est pas comme les autres, s’inquiète et invente une réponse : « ma maman est secrétaire ». En fait, elle est tout le temps en voyage sa maman, alors elle envoie des cartes postales à Michèle. Cette petite voisine, qui sait déjà lire, les lit à Jean et celui-ci se prend à rêver. A moins que la réalité ne soit toute autre. Et ça, entre septembre et Noël de cette année-là, Jean commence tout juste à le comprendre…

« Un petit bijou d’animation à la française, très remarqué au dernier festival d’Annecy. Il est signé Marc Boréal et Thibaut Chatel, qui adaptent bien fidèlement une bande dessinée de Jean Regnaud et Émile Bravo parue dans les années 70. A cette époque-là, il n’était pas encore question de 3D pour soumettre l’animation à des contraintes répétitives pas plus qu’on ne sollicitait l’informatique pour policer le dessin dans un même graphisme uniformisé. C’était un temps de liberté créatrice et d’imagination féconde. Avec un brin de nostalgie, on retrouve donc des silhouettes de personnages imaginées en toute simplicité dans un déroulé séduisant, avec des couleurs subtilement différenciées. Ambitieux autant que raffiné côté formel et esthétique, ce récit l’est également sur le fond, dans les pas d’un môme confronté à l’apprentissage de la vie. On y aborde des sujets sévères et bouleversants, mais sans que le propos ne soit jamais trop souligné. C’est une histoire simple, chargée d’humanité, qui plonge avec finesse au cœur de l’enfance, celle de Jean Regnaud, puisqu’il s’agit d’un souvenir autobiographique. Il est passé par là, dans le doute, le questionnement, la solitude. Il en revient plus solide et mieux armé, au bout d’un chemin nourri de tendresse, de chaleur et d’humour. Et il nous offre un touchant plaisir à savourer en famille. »
La rédaction – Ouest France

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
mercredi 20 novembre à 17h
samedi 23 novembre à 18h
lundi 25 novembre à 18h

Lamastre (centre culturel)
dimanche 24 novembre à 17h
mardi 26 novembre à 18h

Bande annonce

Laisser votre avis