MOI MOCHE ET MECHANT 2

affiche moi moche et méchantFilm de Chris Renaud &Pierre Coffin
(Animation / comédie – USA – 2013 – 1h38 – V.F. – 2D & 3D)
Film tout public à partir de 6 ans

Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultra-secrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.

« Indéniable réussite et légitime carton en salles, le premier Moi, moche et Méchant avait propulsé le tout jeune studio Illumination (filiale d’Universal) dans la cour des trois poids lourds de l’animation hollywoodienne en 3D : Pixar (Toy Story), DreamWorks (Shrek) et Fox (L’Âge de glace). Avec cet épisode 2, toujours signé par le duo franco-américain Pierre Coffin et Chris Renaud, on retrouve l’ironie et le rythme « tex averyen » du coup d’essai. L’ex-vilain Gru est devenu le papa poule des trois orphelines de l’épisode 1 et il mène une vie paisible avec l’aide ménagère de ses « minions », facétieux factotums jaune poussin. Mais son passé le rattrape quand une organisation le kidnappe et l’engage pour retrouver un certain Eduardo — l’inventeur d’une potion qui rend violet et violent. Trame de film d’espionnage, décors futuristes, gadgets en pagaille : l’esprit de James Bond irrigue ce cartoon familial, dont le message pacifiste fera sourire : il faut rétablir leur paix dans le monde. Les réalisateurs eux-mêmes ne sont pas dupes, qui concentrent leurs efforts non sur la mission de Gru mais sur son armée de minions. Jaunes ou violets, ils sont irrésistiblement drôles, s’exprimant dans un sabir d’onomatopées et de borborygmes. Cousins gaffeurs et grégaires de Shaun, le mouton en pâte à modeler créé par Nick Park, ces créatures volent tellement la vedette à leur inventeur chauve au nez crochu que le prochain film Illumination s’intitulera Minions et leur sera entièrement dédié… »
Jérémie Couston – Télérama

Séances

Vernoux en Vivarais (salle Louis Nodon)
mercredi 24 juillet à 18h (3D)
samedi 27 juillet à 16h (2D)
samedi 27 juillet à 18h (3D)
lundi 29 juillet à 18h (3D)

Lamastre (Séance en plein air, préau de l’école publique)
vendredi 26 juillet à 21h45 (2D)

Lamastre (centre culturel)
lundi 29 juillet à 21h (2D)

Bande annonce

Laisser votre avis