NOS ENFANTS

Affiche nos enfantsFilm de Ivano De Matteo
(Drame – Italie – 2014- 1h32 – V.O.S.T.)
Avec: Alessandro Gassman, Giovanna Mezzogiorno, Luigi Lo Cascio, Barbora Bobulova, Rosabell Laurenti Sellers, Jacopo Olmo Antinori …
Film présenté dans le cadre du festival Roman & Cinéma

Paolo et Massimo sont deux frères que tout oppose, l’un brillant avocat, l’autre pédiatre impliqué et des épouses qui se détestent depuis toujours. Pourtant une tradition les réunit : une fois par mois, ils se retrouvent dans un restaurant chic et échangent des banalités. Mais un soir, un meurtre qui les implique tous fait basculer le fragile équilibre qui lie ces deux familles.

« Paolo et Massimo, deux frères, vivent à Rome. L’un est un pédiatre hospitalier, bien sous tous rapports, drôle, dévoué à son travail comme à sa famille, barbu et sympathique. L’autre, un avocat qui n’a aucun scrupule à défendre un flic accro à la gâchette, a tout du carriériste distant, partage son appartement luxueux avec une bimbo. Ils se voient une fois par mois, se tolèrent à peine. Nos enfants suit le train-train bourgeois de cette famille un rien toxique, comme partout, qui explose du jour au lendemain. Un soir, de retour d’une fête, le fils de Paolo et la fille de Massimo, inséparables, agressent une clocharde dans la rue et la laissent pour morte. Libre adaptation du roman le Dîner (lui-même tiré d’une histoire vraie) du Néerlandais Herman Koch, Nos enfants dessine, avec modestie, les faux-semblants des quatre parents, l’effroi avec lequel ils prennent conscience, via une émission de télé racoleuse, que leurs enfants sont des assassins, les salves de reproches et de rancœur qu’ils se balancent les uns les autres. Car, évidemment, dans cette crise, les apôtres de la justice d’hier et de la bonne conscience vont s’avérer pourris et capables de bassesses, tandis que les autres, détestables a priori, sauront avoir une certaine moralité. Nos enfants est un ballet délétère où excellent ses comédiens : Alessandro Gassman, incarnation d’un cadre dynamique au physique obtus, ou Giovanna Mezzogiorno, rare sur les écrans français, impeccable dans un rôle de bobo transformée en boule de haine. »
Clément Ghys – Libération

Séance

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
samedi 03 octobre à 16h45

Bande annonce

 

Laisser votre avis