PACIFIC RIM

Affiche Pacific RimFilm de Guillermo del Toro
(Action / Aventure – USA – 2013 – 2h10 – V.F. – 2D & 3D)
Avec: Charlie Hunnam, Idris Elba, Rinko Kikuchi…

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

« Les abysses sont un formidable réservoir de peurs primales, Steven Spielberg et James Cameron en savent quelque chose. Les monstres surgissent des failles de l’océan comme autant de cauchemars d’apocalypse. Nées dans le Japon post-Hiroshima, ces créatures sous-marines géantes (le fameux Godzilla) ont longtemps permis d’exorciser le péril nucléaire. En opposant aux bestioles venues des flots des robots géants pilotés par des humains, le Mexicain Guillermo del Toro, maître du conte fantastique et psychanalytique (Le Labyrinthe de Pan), réunit à l’écran deux sous-genres de la science-fiction japonaise. Son inventivité est toujours aussi ludique, et l’ébouriffante fluidité des effets spéciaux numériques, élaborés par les champions du genre, comble notre désir cathartique de destruction. Finie l’époque des maquettes piétinées par des sauriens en caoutchouc !  Pour venir à bout des monstres préhistoriques, dotés de deux cerveaux comme certains dinosaures, l’homme va devoir utiliser ses neurones. C’est la riche idée et le fil conducteur du film : le salut passera par la connexion. D’abord entre les binômes de pilotes des robots (un père et son fils, deux frères), dont les cerveaux sont reliés pour mutualiser leurs réflexes, avec toutes les conséquences psychologiques imaginables. Connexion encore lors d’une expérience où un scientifique tente de pénétrer dans le cerveau d’une bestiole ennemie pour trouver la faille de son système de défense. Qui, à part Guillermo del Toro, pouvait ainsi fusionner blockbuster et film d’auteur et célébrer les noces monstrueuses de Freud et Godzilla ?  »
Jérémie Couston – Télérama

Séances

Vernoux en Vivarais (salle Louis Nodon)
mercredi 14 août à 18h (3D)
vendredi 16 août à 21h (3D)
samedi 17 août à 21h (3D)
lundi 19 août à 18h (2D)

Lamastre (centre culturel)
vendredi 16 août à 21h30 (2D)
lundi 19 août à 21h (2D)

Bande annonce

Laisser votre avis