[ciné mémoire] – PLUIE NOIRE

Hiroshima – 6 Août 1945. La vie suit son cours, comme tous les jours. Un terrible éclaire déchire le ciel. Suivi d’un souffle terrifiant. Et l’Enfer se déchaîne. Des corps mutilés et fantomatiques se déplacent parmi les amas de ruines. Au même moment, Yasuko faisait route sur son bateau, vers la maison de son oncle. Une pluie noire s’est alors abattue sur les passagers. Ils ne savaient pas, ils ne savaient rien. Quelques années plus tard, les irradiés sont devenus des parias dans le Japon d’après-guerre.

D’après le roman Kuroi ame et la nouvelle Yohai taicho de Masuji Ibuse.

Shohei Imamura

Shōhei Imamura (1926-2006) est l’un des cinéastes majeurs de la Nouvelle Vague japonaise de la fin des années 50. Ses films empruntent au néo-réalisme italien. Ils décrivent la vie des classes populaires laissées par la guerre dans un état de grande précarité. 

Vernoux – mercredi 04 novembre – 20h

Lamastre – mardi 10 novembre – 20h

Laisser votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.