PRINTEMPS DU DOCUMENTAIRE

L’époque rendrait presque obsolète la volonté de diffuser du documentaire au cinéma: multiplicité des écrans, des canaux de diffusions, des chaines d’informations continues ou autres reportages de société omniprésents sur les chaines TV historiques. Et pourtant. Le documentaire est à l’image de 7ème Art: d’une diversité inouïe de sujets et aux styles narratifs profondément originaux et différents. Qui plus est, le documentaire a besoin de temps pour exister, se fabriquer, devenir un objet filmique. Ce temps nécessaire pour aller chercher l’essence d’une histoire vécue ou d’un fait hors norme ou d’une situation modestement « normale ». Ce temps est aussi celui du cinéma, de la salle, tout aussi nécessaire pour permettre à notre cerveau de devenir réellement disponible, ouvert et critique, nécessaire pour permettre la rencontre entre spectateurs et films. Alors, oui le documentaire se sent bien sur un grand écran blanc, oui nous continuerons à vous proposer matière à réflexion grâce aux talents des réalisateurs qui ont décidé de nous offrir notre monde à travers leurs regards affutés, jamais complaisants, et toujours humains.

Pour les Écrans, Cyril Désiré.

Cette semaine, deux documentaires à l’affiche:

PIERRE RABHI – AU NOM DE LA TERRE
ANNA HALPRIN – LE SOUFFLE DE LA DANSE

LE PRINTEMPS DU DOCUMENTAIRE est mis en place par LES ÉCRANS
www.printempsdocumentaire.com

 

Laisser votre avis