ROBERT SANS ROBERT

affiche robert sans robertFilm de Bernard Sasia, Clémentine Yelnik
(Documentaire – France – 2013 – 1h30)
Film programmé dans le cadre du « printemps du documentaire », en partenariat avec [Les Écrans.

30 années, 17 films ensemble… Bernard Sasia, chef monteur, emprunte à Robert Guédiguian ses personnages et ses images, démonte ce qu’il a monté pour le remonter et, sans Robert, nous raconte Robert, le montage, la création dans l’ombre, l’amour du cinéma. Par la magie du montage, Ascaride, Darroussin, Meylan se donnent la réplique par delà les films et le temps. Marseille et le cinéma de Guédiguian sont les décors de l’aventure d’une tribu de cinéma, d’une aventure humaine.

« Le premier Robert est Bernard Sasia, le second Robert Guédiguian. Point commun : le premier a été le chef monteur attitré du deuxième durant trente ans, (dix-sept films) et c’est bien entendu cette collaboration qui est évoquée dans ce documentaire qui propulse l’homme des ciseaux pour la première fois sinon derrière la caméra stricto sensu mais au moins à la mise en scène, soit donc paradoxalement une fois de plus derrière les ciseaux puisqu’il n’est pas interdit de qualifier ce travail de film de montage, Robert Guédiguian ayant bien entendu mis à disposition tout le matériel dont il était, si l’on peut dire, « dépositaire », des rushes à la possibilité de rencontrer les comédiens. Un film à deux voix donc, inversées par rapport aux relations de travail que les deux entretiennent d’habitude. L’intérêt qu’on y prend est proportionnel à celui que l’on porte à l’œuvre et la démarche intrinsèquement passionnante. »
Jean Roy – L’Humanité

Séances

Vernoux (espace culturel Louis Nodon)
samedi 19 avril à 18h
lundi 21 avril à 18h

Lamastre (centre culturel)
mardi 22 avril à 20h30

Bande annonce

Laisser votre avis