SUPERCONDRIAQUE

Affiche supercondriaqueFilm de Dany Boon
(Comédie – France – 2014 – 1h47)
Avec: Dany Boon, Alice Pol, Kad Merad …

Romain Faubert, photographe pour dictionnaire médical en ligne, est un hypocondriaque névropathe. Son seul et véritable ami est son médecin traitant, le Docteur Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette amèrement depuis. Mais il pense avoir le remède qui le débarrassera de son encombrant patient : l’aider à trouver la femme de sa vie. Or découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter s’avère plus ardu que prévu…

« Six ans après le succès historique de Bienvenue chez les Ch’tis et trois ans après la farce douanière franco-belge Rien à déclarer, l’humoriste met entre parenthèses ses origines nordiques pour camper un jeune quadragénaire, célibataire miné par une dévorante hypocondrie, qui l’oblige à se prémunir en permanence des autres et de leurs miasmes. Romain Faubert – c’est son nom –, photographe spécialisé dans la prise de vues médicales pour des encyclopédies en ligne, a fait de son médecin traitant, Dimitri Zvenska (Kad Merad) son plus cher ami, dont la vie de famille souffre des sollicitations continuelles du malade imaginaire. L’idée de ce personnage effrayé par les microbes offre à Dany Boon l’occasion de quelques gags assez neufs, où le gel hydroalcoolique, dont il s’enduit le visage après des embrassades ou asperge un digicode qui n’en demandait pas tant, joue les premiers rôles. On regrette toutefois assez vite le retour des mêmes pirouettes, que l’humoriste accompagne systématiquement de gémissements plaintifs et de grimaces appuyées. Et voilà que le film bifurque vers une autre histoire, impliquant un révolutionnaire à l’accent slave qui, sans le savoir, va bouleverser le destin du pauvre photographe… Menant le récit à partir de ce bric-à-brac, le scénariste, réalisateur et comédien principal de Supercondriaque parvient tant bien que mal à retomber sur ses pieds. Le spectateur indulgent pardonnera les lourdeurs de certaines scènes – l’humour est surtout une question de rythme, pas toujours très maîtrisé ici – pour se laisser embarquer à la suite de Dany Boon, dont le désir d’un rire bon enfant semble, concédons-le, intact. »
Arnaud Schwartz – La Croix

Ce film est précédé du court métrage:
LE JARDIN ENCHANTE
Film de Viviane Karpp
(Animation – France – 2011 – 3’55 »)

Alain, écologiste endurci, s’installe avec ses mammifères et végétaux colocataires musicaux à coté d’une maison dans laquelle demeure Monsieur X.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
vendredi 04 avril à 21h
samedi 05 avril à 18h
lundi 07 avril à 21h

Lamastre (centre culturel)
jeudi 03 avril à 21h
vendredi 04 avril à 21h

Chalencon (salle polyvalente)
dimanche 06 avril à 20h30

Bande annonce

Laisser votre avis