UN MONSTRE A MILLE TETES

un-monstre-a-mille-teteFilm de Rodrigo Plá
Thriller – Mexique – 2016 – 1h14 – VOST
Avec Jana Raluy, Sebastian Aguirre Boëda, Hugo Albores
ATTENTION: LA SÉANCE DU DIMANCHE 01 MAI A LAMASTRE EST ANNULÉE

Un thriller social implacable.  
Ouest France

Un parti pris esthétique très fort, presque conceptuel, un sujet universel, une rage qui fait mouche, une touche d’humour noir font la différence.
Le Monde

SYNOPSIS

Dans une tentative désespérée d’obtenir le traitement qui pourrait sauver la vie de son mari, Sonia Bonet part en lutte contre sa compagnie d’assurance aussi négligente que corrompue. Elle et son fils se retrouvent alors pris dans une vertigineuse spirale de violence. Un animal blessé ne pleure pas, il mord.

CRITIQUE

Un monstre à mille têtes, une critique sociale ambitieuse et intelligente. Ou comment un drame médical mexicain se transforme en un grand film entre critique sociale et polar. La belle surprise de la semaine, ni plus ni moins. Un drame qui se poursuit en polar qui se termine en grand film. Le Mexicain Rodrigo Pia avait joliment percé grâce à La Zona, propriété privée (2007) avant que les espoirs mis en lui ne s’estompent légèrement avec, notamment, La Demora (2012). Ce Monstre à mille têtes rebat les cartes et impose définitivement Pia comme un cinéaste original qui sait transcender son récit grâce à une mise en scène à la fois sobre, pertinente et inventive. Un drame, donc: Sonia demande à son médecin de changer le traitement de son mari, mourant. Un polar: sans réponse, Sonia décide de braquer les responsables de cette situation inepte. Un grand film: le scénario articule intelligemment le suspense, la critique sociale et la façon dont chacun peut être conduit à aller au-delà de ses propres convictions. Le monstre à mille têtes figure ici la violence et les différents aspects qu’elle peut revêtir. Jamais lourd ni redondant, prenant jusqu’à la dernière image, ce film a les allures d’une œuvre modeste derrière laquelle se cache une attaque en règle contre un pays vendu aux multinationales. Rodrigo Pia remet l’être humain au centre du jeu, place qu’il n’aurait jamais dû quitter.
Eric Libiot – L’Express

SÉANCES

Vernoux, salle Louis Nodon
DateHeureVersionExtra info
Vendredi 29 avril 201621h 00VOST
Dimanche 1 mai 201620h 30VOST
Lundi 2 mai 201618h 00VOST
Lamastre, centre multimédia
DateHeureVersionExtra info
Mardi 3 mai 201621h 00VOST

 

BANDE ANNONCE

Laisser votre avis