UNE VIE SIMPLE

affiche une vie simpleFilm de Ann Hui
(Comédie dramatique – Hong-Kong – 2013 – 1h59 – V.O.S.T.)
Avec : Andy Lau, Deannie Yip, Quin Hailu…

Une vie simple s’ouvre sur un carton qui ramasse en quelques lignes l’intrigue du film qu’aurait tiré Ann Hui d’un tel destin voilà vingt ans. Enfant de Tashan, deux fois orpheline après la mort de son père adoptif lors de l’occupation japonaise, Ah Tao fut affublée à l’adolescence d’un nom de servante et placée comme telle dans une famille hongkongaise, dont elle materna trois ou quatre générations dans le même vaste appartement bourgeois, aujourd’hui déserté par tous sauf elle et Roger, l’incasable rejeton de la famille. Le film s’élance lorsque Ah Tao, amoindrie par une attaque, se trouve obligée de se retirer pour agoniser doucement dans un foyer pour grabataires, après soixante ans de bons et loyaux services. Soudain esseulé, soucieux d’offrir une fin de vie décente à celle qui fut pour lui, bien au-delà de l’enfance, une mère de substitution, et bien qu’aspiré par une carrière de producteur de blockbusters locaux qui le fait croiser les apparitions de Tsui Hark ou Sammo Hung, Roger s’emploie alors à l’accompagner de ses cajoleries. Dans cette inversion des rapports de servitude sur laquelle s’édifie le récit, la trame autobiographique se tresse à la fois d’une investigation quasi documentaire de la façon dont la vieillissante Hongkong dispose de ses anciens non sans en tirer un profitable business, d’une interrogation sensible de ce qui peut bien faire la matière d’un lien entre deux telles solitudes étrangères à la frénésie de la ville alentours, et d’une fiction des derniers jours aux pudiques manières mélos – si pudiques et pleines de retenue en fait, qu’en dépit de la lente déchéance physique d’Ah Tao, le film fait figure d’anti-Amour. La relation de Roger à Ah Tao se raconte par éclats tendres, embrassant dans un même regard les autres visages qui peuplent la maison de retraite et la tragicomédie de son quotidien, tandis que la mise en scène d’Ann Hui, avec un souci infiniment aigu du détail, observe une retenue de tous les plans, souvent élégante. Le film paraît alors s’abandonner tout entier à la seule alchimie, fragile mais prodigieuse d’humanité, de son excellent duo d’acteurs formé par le playboy marmoréen Andy Lau et l’auguste félin esquinté Deannie Yip, qui en chaque scène embellit Une vie simple de sa discrète fièvre fauve. Une œuvre vraiment admirable, d’une mélancolie sans pathos et d’une justesse impressionnante.

Ce film est précédé du court métrage:
DE RIZ OU D’ARMÉNIE
Film de Marchal Hélène, Samy Barras, Romain Blondelle & Céline Seille
(Animation – France – 2011 – 7′20 »)

Des bouts de papier sortent de la tête d’Alphonse comme du popcorn. Chacun d’eux est de matière différente : papier de soie ou d’Arménie, papier chiffon, papier artisanal, papier machine… Le sol du salon en est recouvert. Quand Alphonse se dirige vers le frigo sur lequel sont aimantées des photos de famille, du courrier, on aperçoit rapidement des brochures de maisons d’accueil spécialisées pour malades d’Alzheimer, avec un petit mot : « Penses-y, ça pourrait te soulager… Ta fille chérie ». C’est à pas de velours, comme ce chat qui joue avec les pelotes de souvenirs, qu’on entre dans la vie de ce couple, par des actes quotidiens. Lui regarde la télé, elle range des choses … Mais au détour d’un regard, d’une hésitation, peu à peu la douloureuse réalité de la situation se dévoile, sans voyeurisme. Comme une caresse, la mise en scène effleure les personnages, leurs problèmes et leurs joies. Ce petit bijou d’animation aux couleurs lumineuses fait passer du sourire aux larmes, et diffuse une émotion tout en retenue, portant un regard plein de pudeur et de justesse sur l’intimité de ces vieux amants que la maladie vient cruellement séparer.

Séances

Vernoux (salle Louis Nodon)
samedi 08 juin à 21h
dimanche 09 juin à 17h
lundi 10 juin à 21h

Lamastre (centre culturel)
jeudi 06 juin à 21h
vendredi 07 juin à 21h

Chalencon (salle polyvalente)
dimanche 09 juin à 20h30

Bande annonce

Laisser votre avis