FESTIVAL ROMAN ET CINEMA 2014

roman-et-cine-01Le Festival Roman et Cinéma est une rencontre entre littérature et cinéma.
A partir des lectures faites cet été des cinq romans sélectionnés, nous vous proposons un weekend de discussion, d’animation et de lectures autour des films adaptés de ces romans, les 4 et 5 octobre 2014, salle Louis Nodon, à Vernoux en Vivarais.

 

 

 

PROGRAMME

Samedi 04 octobre

13h30 Accueil et présentation du festival par François Quet qui nous
accompagnera durant le week-end.

13h45 Le Médecin de Famille
film argentin de Lucia Puenzo avec Alex Brendemühl et Natalia Oreiro
adapté du roman «Wakolda» de Lucia Puenzo.

16h30 Les Chevaux de Dieu
film marocain de NabilAyouch avec Abdelhakim et Abdelilah Rachid
adapté du roman «Les Etoiles de Sidi Moumen» de Mahi Binebine.

19h30 Diner Salle du Lac

21h00 Mon Âme par Toi Guérie
film français de François Dupeyron avec Grégory Gadebois et Jean-
Pierre Darroussin adapté du roman «Chacun pour Soi Dieu s’en Fout» de François Dupeyron.

Dimanche 05 octobre

10H30 Lecture d’œuvres de Yves Bichet par Roger Berthet en présence de l’auteur.

12h00 Déjeuner Salle du Lac

13h30 La Part Animale
film français de Sébastien Jandeau avec Anne Alvaro et Niels Arestrup adapté
du livre éponyme d’Yves Bichet en sa présence.

16h00 Cabaret
comédie musicale américaine de Bob Fosse avec Liza Minelli et Michael York adaptée du roman « Adieu à Berlin» de Christopher Isherwood.

Prix d’entrée 5€ par séance.
Un passeport est vendu 32€. Il donne accès aux cinq séances et au diner du 04 octobre.
Dimanche 05 octobre un déjeuner est proposé à 12€ règlement à la réservation.
Information et vente sur les lieux de projection : Chalencon, Lamastre, Vernoux) et à l’Office de Tourisme du Pays de Vernoux, Le Cheminou tel : 04 75 58 18 10.
ecranvillage.net

Les livres à lire avant le festival:

Wakolda de Lucia Puenzo
1959. Une route désolée en Patagonie. Un médecin allemand pas comme les autres croise une famille argentine ordinaire. Très vite, il est fasciné par une des enfants, Lilith, bien trop petite pour son âge. La fascination semble réciproque. Alors, quand il  s’installe dans la pension de sa famille d’accueil, tout s’accélère.

Adieu à Berlin de Christopher Isherwood
Le narrateur d’Adieu à Berlin s’appelle Christopher Isherwood. Son histoire, évoque indirectement la tempête qui se prépare à Berlin, avant et juste après la prise du pouvoir par les nazis. Les événements sont vus à travers une série de personnages. La peinture de l’effet brutal des événements sur la vie quotidienne des êtres est une réussite totale. Certainement parce que l’approche d’Isherwodd est oblique, distancié, voire impressionniste. Adieu à Berlin est devenu à l’écran Cabaret, célèbre comédie musicale avec Lizza Minelli. .

Les étoiles de Sidi Moumen de Mahi Binebine
Yachine raconte comment il a grandi vite et est mort encore plus vite, à Sidi Moumen, cité en lisière de Casablanca, parmi ses dix frères, une mère qui se bat contre la misère et les mites, et un père ancien ouvrier, reclus dans son silence et ses prières. C’est un enfer terrestre qui a l’odeur des décharges publiques devenues terrains de foot, du haschich et de la colle qui se sniffe, des plongeons interdits dans la rivière tarie, des garages à mobylettes déglinguées. Alors, quand on leur promet que le paradis est à la porte d’en face, qu’ont-ils à perdre, lui et sa bande d’amis.

Chacun pour soi Dieu s’en fout de François Dupeyron
Une histoire de type épileptique, décollé de la vie, Freddy, qui vit dans un mobil home tout seul, largué par sa femme, et déconsidéré par tout un chacun. Dupeyron dresse sans misérabilisme, le portrait d’hommes et de femmes étranglés par le manque d’argent, abîmés par des boulots sans horizon, installés dans un camping à quelques kilomètres de la Promenade des Anglais, et qui se débattent pour que la vie vaille encore la peine d’être vécue.

La part animale de Yves Bichet
« Ce roman traite de l’animalité. Il est en partie autobiographique. Il m’a donc semblé honnête de laisser ici la poésie jouer son rôle ; le rôle qu’elle tenait jadis lorsque je découvrais les yeux des bêtes. D’ordinaire l’animalité n’est considérée que sous l’angle de la morale ou sous l’angle plus réducteur de la psychanalyse. Je pense que ces deux voies sont l’une et l’autre des impasses. Mon personnage finit par préférer la part animale qui affleure en lui; et par aimer, par jalouser la part de divin qu’il pressent chez les animaux. Cette conscience-là, cette acceptation aurait pu, poussée à ses limites extrêmes, le projeter vers le pouvoir, vers la sagesse, ou bien encore vers la poésie. Rien de tout cela ne m’est arrivé. Pourtant Rilke est resté présent. Et les dindons aussi. Tout comme le désir de parler.» Yves Bichet .
L’adaptation cinématographique sera présentée par l’auteur.

Vous pouvez empruntez ces romans auprès des bibliothèques partenaires: Alboussière/Champis, Beauvène, Boffres, Chalencon, Désaignes, Lamastre, Pranles, St Apollinaire de Rias, St. Jean Chambre, St Laurent du Pape, St Michel de Chabrillanoux, St.Pierreville, St Sauveur de Montagut, Silhac, Vernoux.

Une réflexion au sujet de « FESTIVAL ROMAN ET CINEMA 2014 »

  1. Bonjour, ceci n’est pas un commentaire mais l’acceptation d’une proposition que m’a faite Pierre de lire des extraits du Dupeyron. Je l’ai lu, aimé et ai fait une 1ère séléction. Je dois le rendre demain à la MPC d’Alboussière. Pour aller plus loin il me faudrait en savoir plus sur vos attentes, durée de la lecture, date et, surtout si vous pouvez me procurer un exemplaire que je puisse garder pendant la 15aine qui précède D’avance merci de me contacter, e-mail ci-dessus ou au 0475580457
    Meilleures salutations
    Isabelle

Laisser votre avis