A L’OMBRE DES FILLES

****   Avec réalisme et psychologie, et des personnages bien dessinés, A l’ombre des filles évite la naïveté, en prônant l’art et sa pratique comme acte de liberté et libérateur.
Franceinfo Culture

****   Étienne Comar signe avec ce deuxième long métrage une belle introspection sur la nature et la force de l’art et sa puissance émancipatrice. L’air de rien, il s’offre une belle réflexion sur une sororité soumise à l’adversité d’un cloisonnement collectif.
L’Humanité

****   Le réalisateur de Django réaffirme sa foi dans la musique avec ce deuxième long métrage qui raconte la rencontre entre un chanteur lyrique et des détenues. Ces confrontations au service de l’harmonie sont le sel d’un récit qui offre un très joli rôle à Alex Lutz.
Les Fiches du Cinéma

Synopsis

Luc est un chanteur lyrique renommé. En pleine crise personnelle, il accepte d’animer un atelier de chant dans un centre de détention pour femmes. Il se trouve vite confronté aux tempéraments difficiles des détenues. Entre bonne conscience et quête personnelle, Luc va alors tenter d’offrir à ces femmes un semblant de liberté.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.