JOSEE, LE TIGRE ET LES POISSONS

****   Plongée dans la beauté d’un Osaka contemporain tout en pastels chatoyants, Josée, le tigre et les poissons est le parfait moyen d’ouvrir un festival d’Annecy déconfiné mais aussi l’été grâce à son enthousiasme rafraîchissant pour la comédie romantique.
CinemaTeaser

****   Un film d’animation japonais qui marie subtilement humour et mélancolie.
aVoir-aLire.com

****   Porté par une animation où se mélangent l’hyperréalisme et l’onirique surréaliste, son film parle de la société nippone, de ses ostracismes et de son indifférence envers la différence. Brillant.
Le Nouvel Observateur

Synopsis

Kumiko, paraplégique depuis l’enfance, vit avec sa grand-mère, qui la sur-protège du monde extérieur. Elle sort peu et s’est créé son propre univers, aidée par la lecture, sa fascination pour la mer et son imagination débordante. Elle demande qu’on l’appelle Josée, du nom d’une jeune héroïne d’un roman de Sagan. Tsuneo, brillant étudiant en biologie marine, aimerait poursuivre ses études au Mexique où il pourrait vivre son rêve, plonger dans les eaux tropicales. Pour cela il lui faut de l’argent et il cherche donc des petits boulots. Un soir, il tombe littéralement sur Josée et la sauve d’une horrible chute. Suite à cette rencontre accidentelle, la grand-mère de Josée engage Tsuneo comme aide-soignant. Josée se révèle autoritaire et têtue, mais Tsunéo est d’une grande patience. Ils apprennent à se connaître et même à s’apprécier. Un jour, il emmène Josée à la mer…

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.