PREMIERE ANNEE

***** En apparence très simple, son scénario révèle un cinéma d’une immense empathie, grondant toutefois d’une colère sourde.
CinemaTeaser

****   Dans un registre plus grave qu’à l’accoutumée, Vincent Lacoste se révèle drôle et émouvant face à un William Lebghil déconcertant de naturel. Le film, moins frivole qu’il n’en a l’air, repose sur leur nonchalance, qui fait presque oublier le dénouement un rien artificiel.
Télérama

****   Ça bouillonne, ça fuse, ça doute, ça faiblit, ça fonce jusqu’au sprint final. C’est violent, parfois drôle, souvent émouvant parce que la vie future de ces filles et garçons de 18 ans est suspendue au numerus clausus où tout se joue à une place. Au nom de l’excellence et d’un élitisme qui cache son nom.
Le Point

Synopsis

Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu’à la fête…

Ce film est précédé du court métrage : JE SUIS A L’ENDROIT

Film de Florence Fauquet, Emilie de Monsabert
02’25 / Fiction / Humour / France / 2016 / Film muet
Héloïse est internée en hôpital psychiatrique, car elle souffre d’un syndrome particulier…

Laisser votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.