PROXIMA

***** Un film spatial original, où l’intime prime sur le spectaculaire.
Télérama

****   Le film explore les effets d’un entraînement physique à outrance sur le corps (blessures, vertiges…) et la psyché (la culpabilité), qui disent à la fois la vulnérabilité de l’humain mais aussi, bien sûr, sa formidable capacité d’adaptation, d’endurance et de transformation (vers un corps machine, encapsulé, blindé). Le tout revêtu d’une épaisse chair documentaire.
Les Inrockuptibles

****   Le refus affiché du spectaculaire ainsi que la simplicité désarmante de la trame, qui repose presque entièrement sur cet éloignement progressif entre une mère et sa fille, en font un ovni parmi les films du genre.
Cahiers du Cinéma

Synopsis

Sarah est une astronaute française qui s’apprête à quitter la terre pour une mission d’un an, Proxima. Alors qu’elle suit l’entraînement rigoureux imposé aux astronautes, seule femme au milieu d’hommes, elle se prépare surtout à la séparation avec sa fille de 8 ans.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.