ROUBAIX, UNE LUMIERE

***** C’est le vertige et le paradoxe du film : le réel s’y impose d’abord violemment, mais il se réenvoûte de l’intérieur et se met inexplicablement à parler le Desplechin, à ressembler à un monde écrit par lui.
Les Inrockuptibles

****   Un bon film noir et un vrai film d’auteur.
Télérama

****   Nous sommes dans un cinéma social dépouillé d’artifices qui embrasse la réalité dans ce qu’elle a de plus cru et inconcevable. Ce film noir doit aussi beaucoup à la performance de ses acteurs, habités par leur personnage.
Le Journal du Dimanche

Synopsis

À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes…

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.