TROMPERIE

***** Arnaud Desplechin adapte Tromperie de Philip Roth, qu’il affectionne tant, et réalise un film vibrant d’une grande élégance, où comédiens et techniciens semblent en état d’allégresse.
Bande à part

***** Tromperie s’impose comme un des meilleurs films français de l’année et une des plus grandes réussites d’Arnaud Desplechin. Du brillant roman de Philip Roth, apparemment impossible à adapter (une longue suite de dialogues aux protagonistes difficiles à identifier dans des lieux non décrits), le cinéaste crée une œuvre étonnante d’intelligence et de vérité psychologique.
Positif

****   Quelques saisons de rendez-vous amoureux dans la vie de l’écrivain Philip Roth. Et, surtout, une magnifique constellation d’actrices.
Télérama

Synopsis

Adaptation de Tromperie (Deception) de Philip Roth (1994). Londres – 1987.

Philip est un écrivain américain célèbre exilé à Londres. Sa maîtresse vient régulièrement le retrouver dans son bureau, qui est le refuge des deux amants. Ils y font l’amour, se disputent, se retrouvent et parlent des heures durant ; des femmes qui jalonnent sa vie, de sexe, d’antisémitisme, de littérature, et de fidélité à soi-même…

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.