WARDI

****   Relevant le défi d’un film en stop-motion, bourré d’humour, sur le sort des expatriés, cette fable politique et poétique, relevée d’un soupçon de cocasserie surréaliste, fait mouche. Une saga familiale sur le déracinement qui éclairera parents et enfants sur la blessure à vif d’un peuple oublié.

Le Nouvel Observateur

****   Avec des dessins pour les flash-back et des marionnettes pour le présent, la vie des réfugiés palestiniens au Liban suscite une profonde empathie.

Télérama

****   Habile dans son utilisation des techniques d’animation traditionnelles, Wardi narre un récit fort et tendre, au prisme du regard d’une jeune héroïne en quête de son passé.

aVoir-aLire.com

Synopsis

Coincés entre le paradis et l’enfer, condamnés à camper pour l’éternité. L’histoire de la Palestine racontée depuis un camp de réfugiés à Beyrouth.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.