ARIAFERMA

***** C’est un film du milieu, prônant la compréhension des exclus sans toutefois en rajouter. Quelque chose comme un feel good movie discret et modeste à la manière de certaines œuvres de Ken Loach, qui vise à illustrer sans angélisme béat la notion de solidarité, et cela avec un pragmatisme assez réconfortant.
L’Humanité

****   Leur face-à-face, ajouté aux prestations très solides de tous les autres interprètes font de ce film un récit allégorique passionnant sur les prisons intérieures qui empêchent l’humanité d’éclore.
Télérama

****   Le film est une grande passerelle onirique, une représentation fantasmée de la prison échappant à tout envahissement réaliste. L’exercice de la captivité tient dans un état de latence révélateur où chacun aménage sa propre pacification, vis-à-vis du camp opposé et de lui-même.
Les Inrockuptibles

Synopsis

Accrochée aux montagnes sardes, une prison vétuste est en cours de démantèlement quand le transfert de douze détenus est soudainement suspendu pour des questions administratives. Gargiulo, le surveillant le plus expérimenté, est alors chargé de faire fonctionner la prison quelques jours encore, en équipe réduite. Lagioia, qui finit de purger une longue peine, entrevoit lui la possibilité de faire entendre les revendications des quelques détenus en sursis… Peu à peu, dans un temps suspendu, prisonniers et officiers inventent une fragile communauté.

Précédé du court métrage : COIFFIN

Film de Théo Tran Ngoc, Mandimby Lebon, Mikolaj Janiw
05’23 / 2020
Un homme rentre à la maison et veut se coucher. Un tas de colocataires bruyant. Une ville surpeuplée au sud de la Chine.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.