CINE CONFERENCE : Cap sur l’aventure dans le cinéma documentaire

Synopsis

Cette conférence de Bamchade Pourvali accompagne trois courts métrages qui traduisent différentes approches du documentaire : le film ethnologique, le documentaire utopique et social, et le film écologique. Produites par Argos Films et rassemblant trois grands noms du documentaire : Mario Ruspoli, Joris Ivens et Chris Marker, ces oeuvres interrogent aussi bien la vie d’une communauté, d’une ville que l’avenir de la planète.

Tournés sur trois décennies, Les hommes de la baleine (1956), A Valparaiso (1962) et Vive la baleine (1972), proposent un tour du monde maritime sur la relation de l’homme à la nature. Qu’il s’agisse des pécheurs des Açores au milieu des années 1950, des habitants de Valparaiso au début des années 1960, ou de l’évolution de la pêche industrielle dans les années 1970, ces trois films mettent en lumière la lutte, l’harmonie ou la destruction dont l’homme est capable vis à vis des autres espèces, notamment du plus grand des mammifères : la baleine dont la relation à l’homme revêt un caractère réellement mythologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.