LA FILLE A LA VALISE

***** La Fille à la valise suggère avec une infinie délicatesse la solitude des êtres séparés par des barrières de classe (…), l’impossibilité d’un lien à long terme entre un membre de l’élite sociale (…) et une fille du peuple, l’irrémédiable déséquilibre entre manieurs de bluff et arrivistes midinettes. Ce beau film s’avère, quarante-cinq ans plus tard, d’une grande modernité.
Le Monde

***** Claudia Cardinale (…) a 21 ans, arrive de Tunisie et rencontre d’emblée l’un de ses plus beaux rôles. Le cinéaste, lui, réalise un chef-d’oeuvre qui reste, par sa virtuosité et ses audaces, une des oeuvres majeures d’un cinéma italien qui vit son âge d’or. La version restaurée, qui sort en salles, rend un juste hommage à la profondeur d’un noir et blanc tout en subtilités et en émotions.
Libération

****   Dans ce film rare, intense, une très belle femme fait l’expérience malheureuse de la vie et des hommes. Provocant pour l’époque, La Fille à la valise vaut autant pour son sujet sulfureux que pour sa fabuleuse direction d’acteurs.
Zurban

Synopsis

Attirée par le succès, Aïda une jeune danseuse de province, se laisse séduire par les belles promesses de Marcello, un don juan qui se lasse bientôt d’elle. Il demande alors à son frère Lorenzo d’éloigner la jeune fille. Celui-ci bien qu’âgé de 16 ans, est ému par la triste histoire d’Aïda et décide de la protéger. Pour cela, il n’hésite pas à inventer tout un stratagème…

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.