L’AMOUR EST UNE FETE

****   Loin des habituelles représentations du porno franchouillard, confites dans le vaudeville ou le pastiche, la réussite de « L’amour est une fête » tient à son art de retrouver dans sa forme la liberté de ton à laquelle elle rend hommage.
Positif

****   Inattendu et déconcertant dans sa narration, le nouveau Cédric Anger réussit à imposer peu à peu un rythme et une tonalité qui lui sont propres. Un film curieux et attachant.
Les Fiches du Cinéma

****   Producteurs amoureux, cinéastes frustrés, figurants émotifs… Le porno vient de trouver sa « Nuit américaine ».
Première

Synopsis

Paris, 1982. Patrons d’un peep show, Le Mirodrome, criblés de dettes, Franck et Serge ont l’idée de produire des petits films pornographiques avec leurs danseuses pour relancer leur établissement. Le succès est au rendez-vous et ne tarde pas à attirer l’attention de leurs concurrents. 

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.