L’APOLLON DE GAZA

***** À voir absolument, pour comprendre à quoi peut tenir la conservation (ou la destruction) d’un bien culturel dans certaines régions du monde.
Positif

****   L’enquête dépasse vite les faits eux-mêmes pour ouvrir une réflexion sur la finitude des civilisations et sur la valeur du patrimoine culturel par temps de guerre.
Télérama

****   Réalisateur prolifique, Nicolas Wadimoff, également membre fondateur du collectif « État d’urgence » à Genève, va droit au but, et questionne tous les acteurs concernés par cette statue fantôme. Une seule vérité émerge: les civilisations sont mortelles, malgré l’immortalité des dieux.
Le Nouvel Observateur

Synopsis

En 2013, une statue d’Apollon datant de l’Antiquité est trouvée au large de Gaza avant de disparaitre dans d’étranges conditions. Œuvre de faussaires ou bénédiction des dieux pour un peuple palestinien en mal d’espoir et de reconnaissance ? Bientôt, la rumeur s’emballe alors qu’en coulisse, différents acteurs locaux et internationaux s’agitent par souci de préservation ou pur mercantilisme. Tourné à Gaza et Jérusalem, L’Apollon de Gaza se déploie comme un film enquête lancé sur les traces de ceux et celles qui ont approché ou entendu parler de ce trésor national qui fait rêver et devient très vite l’objet de toutes les convoitises.

Bande annonce

Séances

Lamastre, centre culturel
DateHeureVersionInfo
Dimanche 26 septembre 202120h30VOST

Laisser votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.