THE CHEF

***** Un chef pas tout à fait dans son assiette. Et un plan-­séquence unique d’une heure trente conjugant prouesse technique, qualité d’écriture et jeu inspiré des comédiens. Pour son premier long métrage, le Britannique Philip Barantini réussit un coup de maître en évoquant un milieu dont il connaît les méandres.
L’Humanité

****   Une plongée en temps réel dans les coulisses d’une cuisine, doublée d’une réflexion sur le processus créatif du cinéma.
Les Inrockuptibles

****   Loin d’être gadget, cette façon de tourner d’une traite, et qui a demandé une préparation démentielle, a la vertu de plonger le spectateur au cœur de l’action, et de le faire cavaler, dans les pas du malheureux chef, entre la cuisine, les tables, l’arrière-salle, la plonge et même l’extérieur du restaurant.
Le Parisien

Synopsis

« Magic Friday » : le vendredi avant Noël, la soirée la plus fréquentée de l’année. Dans un restaurant gastronomique de Londres, côté cuisine, à quelques minutes du coup de feu, tout le personnel est en ébullition. Mais les problèmes s’accumulent autour du chef étoilé Andy Jones et de sa brigade. S’ajoute à cela la pression constante d’une clientèle toujours plus exigeante qui menace de mener le restaurant à sa perte…

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.