TITANE

***** Chaque séquence — plusieurs réclament d’avoir le cœur bien accroché — hurle sa foi dans la puissance de la mise en scène, avec une cinéaste qui ose se poser en nouveau démiurge, capable de faire fusionner des matières contraires, métal, cambouis, flammes et larmes.
Télérama

****   Julia Ducournau signe un film riche, puissant, violent, dont la radicalité n’est pas là pour épater la galerie mais bien pour délimiter les contours d’un univers noir comme l’enfer.
Première

****   On pourrait ergoter sur les limites d’une œuvre dont le seul discours est visuel et sensitif, dont le fond n’est jamais verbalisé, mais c’est en réalité ce qui fait sa force.(…) C’est ce retour au primitif, au pulsionnel que Julia Ducournau explore dans ses excès et son absolue liberté. « Titane » n’est pas un film d’horreur mais un objet totalement impur, une anomalie déchirante et hypnotique, confirmation de la naissance d’une grande cinéaste qui accouche d’un monstre magnifique.
Culturopoing.com

Synopsis

Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Titane : Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.