TROIS FOIS RIEN

***** Une comédie sociale qui allie une grande qualité d’écriture et une interprétation savoureuse. « Une époque formidable » des années 2000.
Ouest France

***** On sort KO et plein de gratitude pour cette perfusion de générosité et d’amitié.
Le Parisien

****   Si le survolté Côme Levin en fait un peu trop dans le registre du jeune chien fou, Philippe Rebbot se montre, comme toujours, très juste en clochard lunaire. Et le Québécois Antoine Bertrand, qui compose le personnage le plus complexe de ce drôle de trio, est attachant de bout en bout.
Télérama

Synopsis

Brindille, Casquette et La Flèche vivent comme ils peuvent, au jour le jour, dans le bois de Vincennes. Mais leur situation précaire devrait changer du tout au tout le jour où ils gagnent au Loto. Encore faut-il pouvoir encaisser l’argent, car sans domicile, pas de carte d’identité à jour et sans compte bancaire, pas de paiement !

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.