UNE GRANDE FILLE

***** Ces portraits de femmes blessées ne seraient pas aussi admirables sans les personnages secondaires que le réalisateur parvient à faire exister en quelques scènes inoubliables.
Télérama

****   Kantemir Balagov paraphe une partition cruelle et trouble entre celle qui voulait un enfant et celle qui n’en voulait pas. Brillant, tranchant, bouleversant.
Les Fiches du Cinéma

****   « Une grande fille » nous emmène malgré nous dans un territoire hostile et plein d’imprévus. Une réussite.
Bande à part

Synopsis

1945. La Deuxième Guerre mondiale a ravagé Léningrad. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Iya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.