BLACKKKLANSMAN : J’ai infiltré le ku klux klan

***** Le coup de poing de Lee est d’autant plus efficace qu’il utilise à fond l’imagerie des années 1970 (costards, musique…), mariée ici à une mise en scène moderne (récit rapidement emballé, références souriantes…).
L’Express

****   Sublimes images d’une puissance qui vaut tous les manifestes. C’est à ces ­visages-là que l’on pense, à la fin du film, lorsque le réalisateur rappelle les manifestations d’extrême droite de Charlottesville, en 2017. Après avoir beaucoup ri face à la bêtise la plus crasse et la plus dangereuse, l’envie prend, soudain, de lever le poing.
Télérama

****   Quintessence du cinéma de Spike Lee, le film jette, avec humour Ron Stallworth, un officier de police afro-américain du Colorado, a réussi à infiltrer le Ku Klux Klan local et devient presque le chef du chapitre local.et irrévérence, des ponts entre Amérique passée et présente.
Les Fiches du Cinéma

Synopsis

Ron Stallworth, un officier de police afro-américain du Colorado, a réussi à infiltrer le Ku Klux Klan local et devient presque le chef du chapitre local.

Séances

Vernoux, salle Louis Nodon
DateHeureVersionInfo
Vendredi 21 septembre 201821h00VOST
Samedi 22 septembre 201818h00VOST
Lundi 24 septembre 201821h00VOST
Chalencon, Salle polyvalente
DateHeureVersionInfo
Dimanche 23 septembre 201820h30VOST
Lamastre, centre culturel
DateHeureVersionInfo
Mercredi 19 septembre 201821h00VOST
Mardi 25 septembre 201818h00VOST

Laisser votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.