LES HARKIS

****   Encore une fois, c’est faussement minimaliste, et le résultat est impressionnant. D’abord par sa pédagogie (la simple exposition des faits) mais surtout par sa colère, qui anime tout ce qui se passe à l’écran.
Première

****   Philippe Faucon sonde à nouveau notre passé colonial en s’intéressant cette fois aux supplétifs de l’armée française enrôlés pendant les évènements algériens : les harkis. Le film, économe et lyrique, juste et engagé, est une nouvelle œuvre marquante du cinéaste.
Les Fiches du Cinéma

****   C’est aux comédiens, algériens et marocains (Mohamed Mouffok, Amine Zorgane…), véritables blocs de silence, dont il faut saluer la performance, qu’il revient de porter cette douleur muette des harkis.
Le Monde

Synopsis

Fin des années 50, début des années 60, la guerre d’Algérie se prolonge. Salah, Kaddour et d’autres jeunes Algériens sans ressources rejoignent l’armée française, en tant que harkis. Á leur tête, le lieutenant Pascal. L’issue du conflit laisse prévoir l’indépendance prochaine de l’Algérie. Le sort des harkis paraît très incertain. Pascal s’oppose à sa hiérarchie pour obtenir le rapatriement en France de tous les hommes de son unité.

Précédé du court métrage : Y’A BON

Film de Marc Faye
04’22 / France / 2021
Le 23 février 2005, la radio annonce un projet de loi sur les bienfaits de la colonisation francaise. Cette annonce vient troubler le quotidien de Louise et de sa famille. Sa maison se révèle être habitée par d’étranges présences.

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.