THE SPY GONE NORTH

****   Un thriller politique, glaçant et cérébral inspiré d’une histoire vraie, qui met à nu, entre manipulations et trahisons, les relations ambiguës et les accointances entre les deux nations ennemies. Le scénario et la mise en scène enferment le héros et le spectateur dans une toile anxiogène. Une réussite.

Le Nouvel Observateur

****   Un étourdissant jeu de dupes, d’un cynisme absolu et pourtant foncièrement humain.

Télérama

****   Le film de Yoon Jongbin (connu pour « Nameless Gangster » et « Kundo ») relève davantage d’un cinéma cérébral à suspense que d’un cinéma physique typiquement coréen. Comme dans le cinéma de Spielberg, un grand personnage un peu banal va revendiquer la place de l’humain dans un système déshumanisant.

CinemaTeaser

Synopsis

Séoul, 1993. Un ancien officier est engagé par les services secrets sud-coréens sous le nom de code « Black Venus ». Chargé de collecter des informations sur le programme nucléaire en Corée du Nord, il infiltre un groupe de dignitaires de Pyongyang et réussi progressivement à gagner la confiance du Parti. 

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.